dimanche 23 décembre 2012

10 Photos de l'année

Nous sommes fin 2012, je fais le bilan, + de 5000 photos et 50 Gigabit sur le disque dur, c'est beaucoup ... aurais je moi aussi été contaminé par cette maladie propre au numérique qui vous pousse à prendre un maximum de photographies en espérant que dans le tas, il y en aura bien une de bonne ? .... par hasard ....
Va falloir que je me soigne ! Du coup cela est difficile d'extraire 10 images, ce ne seront pas les meilleures, ce seront celles qui m'auront accroché l'oeil en les explorant ce soir ...

Le Dévoluy, LX5, février 2012
L'hiver à la montagne, une paire de raquette, un appareil photo, une thermos de thé chaud ... et partir droit devant dans l'immensité blanche !

GX1 et 35mm f2, Mars 2012
La nuit, brrrr ....

Au jardin, GX1 35mm f2, Mai 2012
Une orchidée, elle pousse naturellement dans ma pelouse, il me faut chaque année repérer les pieds afin de ne pas les couper avec la tondeuse.


Contis plage, LX5, Juillet 2012
Cet escalier sur la dune qui monte au ciel ... mais c'est interdit !

Contis les marais, GX1 50mm macro, Juillet 2012
Scarabée doré sur Hortensia bleu.

Au jardin, Tournesol au GX1 et 50 mm f1.4.
C'est un vrai bonheur que d'avoir un jardin, c'est la planète terre en miniature, c'est une aventure, une découverte sans cesse renouvelée, un émerveillement permanent !

GX1 et 35mm f2
Minette, la terreur des souris.

Palaiseau, LX5, Août 2012
Chapeau l'artiste ! A voir sur http://www.youtube.com/watch?v=GPZeNJfHGPs

Lectoure, le kiosque à musique, Septembre 2012, GX1 14mm f2.5
Fin de saison, les touristes sont repartis, quelques boulistes font une partie de pétanque juste derrière, quelques ados chassent l'ennui, il fait bon ...

St Jean de Beauregard, GX1, Décembre 2012
Ah quelle est belle la campagne ... écoutez .... le vrombissement des motos tout terrain, respirez ... les pesticides ..., marchez .... dans la boue, il n'y a plus d'herbe (noyée sous les herbicides), retrouvez la sérénité ... au son des coups de fusil des chasseurs qui se rapprochent ... admirez le paysage ... 2 poiriers survivants, pour combien de temps encore ?

dimanche 9 décembre 2012

Fin d'automne

Une image pour illustrer ce passage, ce basculement vers l'hiver : le ruisseau d'Angoulème au pied du viaduc des Fauvettes, un petit coin de nature qui offre un beau paysage de sous bois à deux pas de la ville ...
Coté technique, pour ne pas avoir un ciel trop blanc et des ombres trop noires, j'ai pris 5 photos en braketing de +2ev à -2ev assemblées avec Photomatix,
Panasonic GX1 et objectif Samyang 7,5mm

samedi 1 décembre 2012

Auto bellows ou soufflet macro

J'ai retrouvé au fond du labo de mon père un soufflet macro Olympus, dans sa boite d'origine, en parfait état,   il n'a jamais servi ! Ce soufflet est une mécanique de précision, un objet superbe, 30 ans qu'il est là sur l'étagère, parfaitement neuf ... juste un petit nettoyage à l'alcool du soufflet pour quelques traces suspectes de moisissures.
Déjà que je prenais du plaisir à explorer la petite échelle avec un objectif macro, avec cet engin c'est le monde à très très petite échelle, un monde inconnu inaccessible à l'oeil, qui est à ma portée !
Cet appareillage est certes un peu mastoc pour traquer le microscopique, je me sens comme ces physiciens qui mettent en oeuvre des détecteurs monstrueux pour détecter des particules infiniment petites.

A suivre mes premiers essais ...
L'appareil est le GX1 de Panasonic, une bague d’adaptation OM micro 4/3, associé à un objectif macro Olympus 50 mm f3,5.
Les 2 molettes avant et arrière permettent de régler la longueur du soufflet, et donc le rapport d'agrandissement, la molette de pied déplace l'ensemble et permet de faire la mise au point.

Premières photographies avec une chenille d'à peine 1 cm de long : chaque hiver, mon bureau placé sous un vélux est envahi de plantes vertes, quelques bestioles y ayant trouvées refuge se retrouvent là bien au chaud ...
L'installation : 2 ampoules faibles consommation lumière du jour, un trépied, le sujet ...
Cette chenille est nocturne, avec la lumière elle s'immobilise, bien pratique pour le photographe.
Ceci est la queue de la chenille.
En poussant le rapport d'agrandissement (allongement du soufflet), on peut voir des détails comme avec un microscope.
Le lendemain, nouvelle posture, cette fois ci la tête en avant ...
Diaphragme au max f22, la profondeur de champ reste très faible.
Un autre sujet, toujours sur mon bureau (!), une fleur de bégonia, quelques millimètres ...
Allier le documentaire et l'artistique, avec le coeur d'une fleur d'orchidée ... étrange ces yeux qui nous regardent !

Sur le web :
http://www.alanwood.net/photography/olympus/auto-bellows.html Soufflet Olympus

mardi 13 novembre 2012

Virtual Reality

La Virtual Reality s'est attaqué au problème de la représentation photographique de notre environnement ... de la totalité de ce qui nous entoure, à droite, à gauche, devant, derrière, dessus, dessous, soit 360° sur 180° !
Vous connaissez certainement ces images qui sont maintenant couramment utilisées sur internet.
Ces images gardent une part de mystère, elles sont pourtant "faciles" à réaliser ... suivez moi ...

Commençons par le matériel : l'objectif sera le Samyang 7,5 mm sur un appareil Panasonic GX1. Un trépied et une tête panoramique sont indispensables. J'utilise une Nodal Ninja.
Les logiciels : Ptgui le logiciel d'assemblage panoramique, éventuellement Photomatix pour le hdr. Si l'on désire allez plus loin pour une belle présentation en flash, krpano fera parfaitement l'affaire.

Le but va être de prendre une série de photographies couvrant tout l'espace, avec un recouvrement suffisant pour réaliser le collage des images entre elles.
Le Samyang 7,5mm couvre en micro 4/3 un champ d'environ 130° sur 100°. On choisira sur la Nodal Ninja le mode de 5 prises en horizontal soit 72°.

C'est parti ... pas de précipitation ... quelques recommandations avant de commencer :
_ travailler en manuel avec la même exposition sur toutes les images, cela évitera des différences de luminosité trop importantes,
_ choisir une balance des blancs fixe, lumière du jour par exemple en extérieur, ceci pour une couleur uniforme,
_ option : travaillez avec un bracketing de 3 images 0, +1, -1 ev pour un traitement hdr,

Placez votre trépied, respectez l'horizontalité, avec la bulle de niveau.
Accrochez l'appareil photo sur la tête panoramique, en ayant eu soin auparavant de trouver la position du point nodal, la rotation de l'appareil n'entraine pas de déformation, l'axe de rotation passe par le point de focalisation de l'objectif.

On prendra les 5 images horizontales, puis 3 images verticales du ciel, et 3 images du sol en tenant l'appareil à bout de bras ... cette méthode n'est pas parfaite et ne marche pas à tout les coups, mais pour l'exemple présenté, ce fut nickel !
Les images après traitement hdr (photographique dans Photomatix) :

Les images verticales du ciel, trois
Les images du sol, trois minimum, à bout de bras, à la même hauteur que précédemment avec le trépied,



Donnons ce paquet de photographies à Ptgui pour un assemblage ... le logiciel à la capacité de retrouver tous les points commun, d'effectuer le collage en fondu, de faire disparaitre les "fantômes" (ici les pieds du photographe), de lisser les différences ... etc. Certes cela ne marche pas à tous les coups, il faudra alors prendre son courage à 2 mains et rechercher des points d'assemblage entre toutes les images.
Cela donne en 2D :
Ptgui permet la génération de ce panorama en format .mov (un plug in Quicktime vous sera peut être demandé), cliquez dans l'image, poussez, tirez, vous vous déplacez dans toutes les directions :

Il existe des moyens plus "sexy" pour visualiser ces panoramas en utilisant flash et les logiciels associés pour une présentation quasi parfaite en plein écran, krpano par exemple, mais le mode démo ne fonctionne qu'en local, je ne peux pas vous montrer le résultat.
Voilà en quelques lignes et exemples photographiques comment faire de la Virtual Reality assez facilement, enfin ... presque.

On trouve sur le web des images extraordinaires, à couper le souffle ou d'une grande beauté, la VR garde encore une part de mystère !

Le château de Chenonceau par Laurent Thion
le Pic du Midi par Gilles Vidal
Bernd Dohrmann en avion
http://album.reality.hu/panos/deg/fa/ L'arbre

dimanche 11 novembre 2012

Auvergne à la Toussaint

Les prévisions météo n'étaient pas à la fête, tant pis, s'il pleut comme prévu, nous resterons sous la couette de la chambre d'hôtel. La première rando que nous fîmes, fut dans les nuages, le charme de la montagne nous prît ... la pluie fut emportée par les vents qui soufflèrent allègrement sur les cimes, nous partîmes alors à l'assaut des puys, et explorèrent les fins fonds des sombres forêt.... brrr ....

Les taupes sont bien du pays et construisent des répliques miniatures des volcans.
Panasonic GX1 et 14 mm f2,5, bracketing 3 images et traitement hdr

Autour du Puy de Dôme, les rayons de soleil peinent à atteindre le sous bois.
Panasonic GX1 et 14 mm f2,5, bracketing 3 images et traitement hdr

Il ne doit pas faire bon ici la nuit, sans lune, l'hiver, sous la pluie ...
Panasonic GX1 et 14 mm f2,5, bracketing 3 images et traitement hdr

La sortie du bois, la clairière, la lumière !
Panasonic GX1 et 14 mm f2,5, bracketing 3 images et traitement hdr

Chemin dans la forêt de hêtre au pied du puy de Come.
Panasonic GX1 et 14 mm f2,5, 

dimanche 28 octobre 2012

Automne la suite

Fin Octobre, la forêt se transforme, la chlorophylle n'est plus de mise, les feuilles roussissent, s’assèchent, et tombent en virevoltant. Le photographe amoureux de nature est à l'heure à ce rendez vous annuel.

Sous bois et rayon de soleil,
GX1 et objectif 14mm f2,5

Cèpe, à la poêle avec un peu d'ail .... aie aie que c'est bon
LX5

Le ruisseau,
GX1 objectif Samyang 7,5mm, braketing 3 images, traitement hdr

mardi 16 octobre 2012

Début d'automne au jardin

Les belles journées en début de mois m'ont permis de sortir les appareils ... jusqu'au fond du jardin !
Munis de mon objectif macro, j'en ai ramené quelques images...
L'ipomée ... tout là haut, la fleur ne dure que quelques heures.
Crocus d'automne, tout en bas, d'un jaune éclatant.
Feuille de figuier, sans figues .... trop en retard  ... snif ...
Fleur d'Aster, et son abeille.
Viburnum plicatum ... dans sa livrée d'automne.
Champignons miniatures !

lundi 24 septembre 2012

Sauterelles

Je pensais qu'il n'y avait pas de sauterelles dans mon jardin, que le passage de la tondeuse devait chaque année faire disparaitre les quelques rares spécimens osant s'aventurer dans l'herbe ... mais cette année, armé d'un objectif macro, j'ai scruté attentivement chaque pétale de fleur, chaque recoin d'herbe sauvage, et ce fut la récompense, oui les sauterelles existent bien dans mon jardin, un vrai bonheur ! J'ai donc fait connaissance avec ces nouveaux compagnons que j'avais ignorés jusque là :
  Les premières, toutes petites, dans les asters, elles ont bien grossi par la suite,

Et puis celle ci qui me faisait du charme pour s’excuser d'avoir grignoter un pétale,

Je ne l'avais même pas vu et failli l'écraser en ramassant les graines de cette plante, il est vrai que le mimétisme était réussi !

L'automne est là, bientôt ces sauterelles vont disparaître, leurs progénitures cachées sous terre pour la génération de l'année prochaine ...
Elles aiment les couleurs vives, elles sont plutôt coquettes ...
 On est fin septembre, par une belle journée d'automne, notre amie prend le soleil, encore quelques jours de répits avant l'hiver ...
Crop 100% ... elle a de beaux yeux, des taches de rousseur, elle est belle, non ?
J'ai découvert d'autres espèces de sauterelles, mais je n'ai pas réussi de photographies dignes d'être montrées ici.

 Le matériel utilisé : Panasonic GX1, objectif Zuiko 50mm f3,5 et bague d'adaptation, trépied carbone, réglages habituels : 800 asa, f11, le trépied est une valeur sûre en macro surtout avec un objectif manuel (!).
Ce 50mm f3,5 Zuiko est un peu ancien, peu lumineux, mais il rempli parfaitement sa fonction, faire de la macro. C'est une solution à moindre frais, comparé aux objectifs macro micro 4/3 comme le Panasonic Leica 45mm f2,8 à 700€, du moins en attendant que la tirelire se remplisse pour son futur achat ....
Pour de la photographie, un objectif manuel fait encore l'affaire, mais en vidéo, cela paraît une gageure, et la rapidité de l'auto focus d'un Leica 45mm permettra de saisir des images impossibles en manuel.


Lieu : jardin à Bures sur Yvette de 600 m2 que je m'efforce d'entretenir avec une bonne biodiversité, des espaces variés, de la pelouse fleurie, un jardin potager, des arbustes à fleurs et fruits, une rocaille, des murs de meulières, des espaces qui restent sauvages, pas de produits chimiques ... etc